EPI-REVEL | Revues électroniques d´Université Côte d'Azur
banière de la collection

Nouveaux Imaginaires | Nouveaux Imaginaires du Féminin | Prendre la parole et la rue : agentivité et subversion spatiale dans Pute de rue de Roxane Nadeau

Charlotte Comtois :

Prendre la parole et la rue : agentivité et subversion spatiale dans Pute de rue de Roxane Nadeau





Lire cet article Page HAL de l'article

Résumé

Pute de rue, roman autofictionnel publié par Roxane Nadeau en 2003, met en scène Vicky, une prostituée itinérante de Montréal, dans ses pérégrinations urbaines. Celles-ci, ponctuées par de nombreuses altercations avec des résidants de son quartier, des policiers, des trafiquants de drogue et des clients, nous informent des pouvoirs en jeu dans les rues qu’elle habite. Le présent article s’attache à cerner quels sont ces pouvoirs, s’ils contreviennent aux volontés de la putain et, auquel cas, comment cette dernière parvient s’y opposer à l’occasion de ses interactions sociales et rapports prostitutionnels. Il s’agira, en d’autres termes, de mesurer l’agentivité du personnage de prostituée.

Mots clés

Personnage de prostituée, Agentivité, Itinérance, Espace urbain, Roman québécois contemporain


Pour citer cet article

Charlotte Comtois, "Prendre la parole et la rue : agentivité et subversion spatiale dans Pute de rue de Roxane Nadeau", paru dans "Nouveaux Imaginaires", Nouveaux Imaginaires du Féminin, mis en ligne : 21 Septembre 2017, URL : 'http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01666790/'


EPI-REVEL: Revues électroniques d´Université Côte d'Azur